Cette année a été riche en expériences, entre l’appui à la communauté, la lutte pour éviter la coupe de la forêt d’a côté, le travail avec les scientifiques, l’accompagnement des volontaires, l’accueil des hôtes….. Une année riche en rencontres et en échanges qui font que le projet existe. Merci a tous ceux qui ont participé à cette expérience.

Réserve naturelle:

Au sein de la réserve et du village, diverses recherches scientifiques ont pu être menées avec deux Universités de Quito, permettant ainsi de découvrir le monde de la nuit et le monde aquatique.

Une première étude qui est toujours en cours sur les chauves-souris a enregistré 32 espèces dont certaines indiquant que la forêt est en bon état de conservation. A voir ces êtres voler durant la nuit, on a du mal a imaginer autant de diversité; nectarivores, insectivores, omnivores, frugivores et biensur le fameux vampire.

La deuxième étude a été menée sur les poissons d’eau douce, à travers des séances de pêche, et des ateliers avec les villageois pour partager leurs connaissances. En parallèle a cette recherche, nous avons com-muniqué sur l’importance de préserver les sources et ruisseaux de la contamination. A la suite de cette étude, nous avons réalisé un poster des poissons que l’on a pu capturer et l’avons distribué aux villageois et à divers institutions. Grâce a ces supports visuels la population prend vraiment conscience de la richesse qui l’entoure. A présent nous sommes en train de faire une carte de toutes les sources et cours d’eau du village afin de déterminer les points de contamination et trouver des alternatives.

….

Nous avons commencé l’inventaire des papillons de jour de la réserve, et pour l’instant nous sommes arrivé a 150 espèces et la liste n’est pas encore fini. En parallèle a cela pour un projet a plus long terme, des illustrations des papillons sont faites en vue d’imprimer un livre sur les papillons de la réserve. Nous avons commencé la végétalisation d’une zone pour attirer les papillons avec des plantes hôtes pour les chenilles et plantes mellifères pour les adultes dans le but de créer une aire éducative sur les Lépidoptères. Des panneaux d’informations sur les différentes familles et le mode de vie des papillons seront installés, toujours avec l’idée de partager des connaissances sur la biodiversité.

Deux nouvelles espèces de couleuvres s’ajoutent a la liste, montant le nombre de serpents a 59.

L’écolodge

En tant que maison d’hôte , nous avons le droit d’héberger jusqu’a 6 personnes au sein de la réserve. Pour l’instant nous avons construit deux cabanes pour une capacité de 5 pers et nous avons commencé la troisième qui se situera un peu plus en hauteur des deux autres avec vue sur le coté Est de la réserve. Pour l’instant les fonds ont permis de construire les bases, nous avons le bambou pour la structure et selon les finances nous continuerons étape par étape la finition de cette cabane avec l’aide des volontaires qui viennent vivre une expérience au sein du projet. Cette troisième cabane est d’une grande importance car c’est grâce a la maison d’hôtes que le projet peut vivre.

Education environnementale

Comme vous le savez, il est important pour nous de sensibiliser les personnes sur la nature qui les entoures et comment devenir un acteur afin de la protéger. Le projet s’ouvre peu a peu vers l’extérieur, recevant divers groupes d’étudiants, d’organisations, de communautés a travers des visites guidées. Dans l’avenir le projet envisage de se positionner comme « forêt école » et devenir un acteur important dans la région pour recevoir des groupes et faire de l’éducation environnemental.

Pour soutenir le projet, ci-joint un lien de fond solidaire, n’hésitez pas à le partager autour de vous. https://goget.fund/35z5Ejx 

Merci Christophe